Je suis parfaite, mais je me soigne!

Quand on parle de perfectionnisme, on parle de buts, d’objectifs, de standards.

Le perfectionniste se fixe des objectifs élevés, difficiles et parfois même impossibles à atteindre puisqu’il veut que tout soit parfait, que rien ne puisse lui être reproché.

Il vit dans l’idée que si c’est OK pour lui, ce le sera pour les autres et que si ça lui convient alors ça conviendra aux autres également.

Il est caractérisé par l’excès de dépendance dans l ’évaluation de soi. C’est-à-dire que la valeur qu’il s’accorde dépend étroitement de la qualité de son travail, de sa production, mais cela peut même aller plus loin que la sphère professionnelle.

Trait de caractère souvent mis en avant et valorisé un genre de défaut pas si défaut que ça , c’est en réalité un poison lent qui a des conséquences lourdes, qui sabote nos projets et notre potentiel.

Si le perfectionnisme peut avoir des avantages, il revêt aussi de nombreux inconvénients.

Les avantages du perfectionnisme :

Avoir une forte motivation, être une personne d’action, passionnée par son travail, fiable, avoir le goût pour la compétition, rechercher sans cesse du feedback positif, être orienté-e résultat.

C’est plutôt pas mal me direz-vous, oui, mais…

Ses inconvénients :

Besoin de faire toujours plus, toujours mieux, avoir du mal à déléguer, perdre le sens des priorités, se noyer dans les détails, être un-e éternel-le insatisfait-e, souffrir d’anxiété, éviter la prise de risque, présenter un risque dépressif (à l ’extrême), procrastiner.

Les différents types de perfectionnsime

Les spécialistes ont défini 3 types de perfectionnismes. Il est évident qu’il faut toujours nuancer et que chacun peut avoir un degré bien à lui de perfectionnisme. Pas d’uniformité en la matière.

Le perfectionnisme orienté vers soi

C’est la mise continuelle à l’épreuve de ses propres standards, qui ne suffisent jamais. Le fameux « j’aurai pu faire mieux », ça vous parle?

Le perfectionnisme orienté vers les autres

Il attend des autres le respect de ses propres standards, surtout, il évalue de façon rigide et met la pression aux autres !!!

Le perfectionnisme social

Il y a là l’idée que les autres ont des attentes élevées et irréalistes et qu’ils critiqueront et désapprouveront si les normes ne sont pas atteintes.

On se sent obligé d’être au top pour plaire.

Te reconnais-tu?

Si je suis parfait, j’éviterai de faire des erreurs et de prendre des mauvaises décisions.

Si je fais des erreurs, cela indiquera à moi et aux autres que je ne suis pas compétent-e.

En étant exigeant avec moi-même, je m’assure de plaire aux autres, et j’évite d’être critiqué ou rejeté.

Ma valeur personnelle dépend de ma performance.

Je me concentre plus sur ce que je n’ai pas accompli et moins sur ce que j’ai déjà gagné ou réussi, ou fait.

Les gens me disent que mes critères sont trop élevés

J’ai tendance à éviter ou à retarder les tâches sur lesquelles j’ai peur d’échouer

J’ai une peur panique de l’échec

Je ne me fixe pas d’objectif par peur de ne pas réussir à les atteindre

J’attends le bon moment pour faire les choses

Mon equation : Pas parfait = insuffisant ou nul

Aucun succès ne me suffit

Mais alors que faire?

D’abord, arrêter de penser en mode binaire (tout ou rien) : Echec/réussite, tout faire parfaitement/ne rien faire du tout.

Sortir de ce fantasme !!!

Ce qui compte : l’expérience, son apport, considérer les brouillons plus ou moins aboutis J

Ensuite, se concentrer sur l’essentiel (en se fixant des objectifs SMART)

Enfin, utiliser ses objectifs comme des guides plutôt que de penser sans cesse à la peur d’échouer (et si …et si… et si..) . Rester focus sur son ressenti et revenir à l’intention de départ pour éviter de partir dans tous les sens et se noyer encore. Cela permet de changer notre monologue intérieur en le rendant …POSITIF!

J’ai essayé…

Ca marche!

Dites-moi ce que vous en pensez !

3 Commentaires

  1. Vandesompele Ophélie

    Très intéressante cette partie sur les différents types de perfectionnistes!
    Je me reconnais bien dans « Je me concentre plus sur ce que je n’ai pas accompli et moins sur ce que j’ai déjà gagné ou réussi, ou fait. » mais je me soigne à tes côtés Josiane 🙂

    Réponse
  2. tais toi, vers t es toi

    Josiane,
    le perfectionnisme … vaste sujet, pas tant que ça, puisque je comprends être touchée de plein fouet par ce « mal »,
    heureusement, ton article m’a ouvert les yeux et le coeur, faire ce qui est bon pour moi, prendre des risques, pas à pas, avec créativité
    Merci

    Réponse
    • Josianne Chessa

      Merci pour ta contribution et ta réceptivité.

      Réponse
Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Contactez-moi !

*Champs obligatoire

9 + 2 =

Appelez-moi au :

+33 6 11 81 59 12

Email

emersion.rh@gmail.com

Adresses

Espace COWORKOFFICE
9 rue des Bouleaux
59810 LESQUIN
----------
Espace ENTREPRISE
19 Bis rue de l'Ermitage
59700 MARCQ EN BAROEUL

Horaires

lun - ven:  9h - 18h:30
Sam:          9h - 12h

Share This