Sélectionner une page

L’audace

Vous est-il arrivé de ne pas oser faire ou dire quelque chose ? Vous rappelez-vous alors cette boule au ventre et l’accélération de votre rythme cardiaque ?
Nous avons tous en principe déjà vécu ce genre de situations.
Mais vous êtes-vous demandé pourquoi nous n’osions pas ?
Il y a très certainement un bon nombre de raisons, je vous propose de les regrouper en deux catégories.

Il y a d’abord toutes sortes de raisons liées à notre éducation.
Les directives parentales entendues durant l’enfance enregistrées en nous répondent à certains messages contraignants auxquels nous sommes confrontés tout au long de la vie.
On a coutume à les regrouper en 5 « drivers » (sois fort ! Fais plaisir ! Vas plus vite ! Sois parfait ! et Dépêche-toi !)
En plus de ces drivers, il existe aussi des messages que nous avons érigés en LOIS pour nous (pour en trouver une, complétez l’expression suivante : Dans la vie il faut toujours…..) 😊
Tout ce que nous avons établi comme croyance, entendue comme l’adhésion à une thèse ou une hypothèse, considérée comme vérité influence largement nos comportements et partant, sont susceptibles de limiter notre audace.
Nos croyances, peuvent être fausses ainsi que nos lois et devenir limitantes

peurIl y a aussi des raisons liées à nos peurs
Il s’agit plus ici de normes culturelles pouvant être fortes comme la peur du «Qu’en dira-t-on » ? ou encore la peur du risque.
Parfois nous accordons tellement d’importance à ce que vont penser les autres que nous restons dans des situations dont pourtant nous aimerions sortir. Nous nous sommes soumis à leur regard, à leur approbation. Nous leur avons assigné un rôle qu’ils n’ont pas forcément demandé à avoir et dont nous sommes devenus prisonnier quelque part.
Ainsi nous aboutissons à des réflexions du type « j’voudrais bien, mais j’peux point », ou des postures mentales du type « c’est juste impossible pour moi de.. »

La bonne nouvelle, c’est que les choses peuvent changer, et que vous avez le pouvoir de les faire changer.

Ça peut être intéressant de se reposer des questions par rapport à ce qu’on croit devoir faire en fonction de nos normes. Au fond, est ce que cela fait toujours sens pour moi ? Suis-je prête à le remettre en cause pour aujourd’hui ? ..
Ainsi nous réexaminons la situation avec une perspective de la vivre d’une autre manière.
L’un de mes anciens patrons m’a dit un jour une phrase que j’ai toujours retenue :
« si tu considères un obstacle sur ta route comme un mur, tu as trois façons de poursuivre ton chemin. Soit tu l’escalades, soit tu le longes pour passer sur le côté, sois tu le démolis »…
Dans tous les cas tu fais quelque chose de différent.

En ce qui concerne les peurs, je vous partage un témoignage. J’ai été amenée à consulter une psychologue après une série de traumatismes identiques. Elle m’a fait réfléchir sur la notion de peur comme on le fait en météorologie, en me parlant de peurs par rapport à des situations réelles ( je suis en danger réellement) et de peurs en lien avec des situations ressenties (j’ai peur que cela se re-produise encore une fois).
La distinction entre le réel et le supposé ou ressenti m’a permis de pointer ces peurs comme irrationnelles puisque fondées sur un événement non présent ET hypothétique.
La peur n’est pas source d’énergie, en général c’est souvent l’inverse qu’elle produit (évitement, inaction..)
Dans ce genre de circonstances, il peut être opportun de raisonner en avantages et inconvénients à faire et à ne pas faire, puis de prendre la décision qui nous parait la moins couteuse ou la plus facile.

Enfin, je vous offre une citation de René Char, qui est une ode à l’audace.

« Impose ta chance, serre ton bonheur et va vers ton risque. A te regarder, ils s’habitueront. »

Share This